Chargement des événements

« All Events

  • Cet événement est terminé

Week-end de l’art contemporain Grand Est

16 mars 08:00 - 18 mars 17:00

Le Week-end de l’art contemporain Grand Est revient les 16, 17 et 18 mars 2018 pour une nouvelle édition toujours plus riche et éclectique de découvertes artistiques.

Plus de soixante lieux d’art contemporain de la région se préparent pour vous accueillir au détour de programmations foisonnantes : expositions, vernissages, rencontres, visites, projections, performances, lectures et bien plus encore !

Retrouvez le programme complet ICI : http://www.lora.fr/wp-content/uploads/2018/02/WEAC_2018.pdf

Cette édition 2018 est organisée par les réseaux Versant Est – réseau art contemporain Alsace, LoRA – Lorraine Réseau Art contemporain et Bulles – réseau arts visuels Champagne-Ardenne.

Au plaisir de vous accueillir dans les structures d’art contemporain du Grand Est !

WEAC_2018_RVB_BIG

– – – – – – – – –

Pour cette nouvelle édition, le Week-end de l’art contemporain Grand Est se renouvelle et s’habille d’une communication qui devient aussi un espace artistique à investir. Cette année, nous avons le plaisir de vous laisser découvrir la carte blanche proposée à l’artiste Delphine Gatinois!
Diplômée de l’École de l’image d’Epinal en 2008, Delphine Gatinois a ensuite suivi une formation à l’École Supérieure d’Art de Metz puis la formation de plasticiens intervenants (CFPI) à Strasbourg. Actuellement, elle travaille au à Gingko, à Troyes, où se trouve son atelier.

« Mon travail naît de longues phases d’immersion au sein de différents pays. Constelación est un corpus d’oeuvres réalisées dans la région agricole du Veracruz au Mexique, une ancienne colonie française.
La culture de la terre est un thème précieux à mes yeux, je l’aborde depuis plusieurs années  à travers différents types de recherches. L’évolution d’un sol raconte en profondeur l’histoire de ses habitants.
Aujourd’hui, les travailleurs de la terre de cette région Mexicaine sont coupeurs de bananes. Les taches brunes provoquées par le fruit finissent par créer un uniforme, un indice social supplémentaire dans le clivage entre propriétaire terrien et travailleurs. La vanille, elle, renvoie à une agriculture précieuse d’une autre époque.
Entre ces deux phases, beaucoup de revendications sociales et d’autres productions agricoles se sont écoulées sur ces terres et plus largement à l’intérieur du pays.
Une restitution de ce projet a eu lieu au coeur d’une coopérative de maïs désaffectée dans la commune même où je suis restée plusieurs mois. J’ai tenté d’y réunir travailleurs et propriétaires.  Le second chapitre de ce projet se déroulera en 2018 avec le soutien de la Bourse d’aide à la recherche et à la création, Grand Est. »

Delphine Gatinois

gatinoisdelphine.fr

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on Pinterest